Les interrogatives indirectes

Introduction

Les propositions interrogatives indirectes sont des questions que l’on intégre dans d’autres phrases. Elles sont introduites notamment par les verbes et tournures suivantes :

Exemples :
Ich weiß nicht, …
Er fragt, …
Ich verstehe nicht, …
Sie möchte wissen, …
Ich sage dir nicht, …
Können Sie mir sagen, …?

Construction de la phrase

L’interrogative indirecte suit une construction différente de l’interrogation normale, le verbe conjugué est renvoyé en fin de proposition: mot interrogatif + sujet + objet + verbe conjugué. Lorsque le verbe est à un temps composé, l’auxiliaire se place donc après le participe. De même, le verbe conjugué se place après le verbe à l’infinitif le cas échéant.

Exemples :
Wann hat er Zeit? – Ich weiß nicht, wann er Zeit hat.Quand a-t-il du temps? – Je ne sais pas quand il a du temps.
Was hat sie gesagt? – Ich sage dir nicht, was sie gesagt hat.Qu’est-ce qu’elle a dit? – Je ne te dis pas ce qu’elle a dit.

Interrogatives indirectes avec ob

Quand il n’y a aucun mot interrogatif, on introduit la proposition interrogative indirecte par ob.

Exemple :
Kommt sie morgen? – Er fragt, ob sie morgen kommt.Vient-elle demain? – Il demande si elle vient demain.

Ponctuation des interrogatives indirectes

Dans une interrogative indirecte, il n’y a en règle générale pas de point d’interrogation (voir les exemples ci-dessus). On ne met un point d’interrogation que lorsque l’interrogative indirecte fait partie d’une véritable question.

Exemple :
Können Sie mir sagen, wie ich zum Bahnhof komme?Pouvez-vous me dire comment me rendre à la gare?

Afficher les commentaires »

Laissez un message