Les points d’exclamation et d’interrogation

Introduction

Le point d’exclamation remplace le point final pour donner à la phrase une force inhabituelle (émotion). On l’utilise après une interjection, une exclamation, l’expression de l’admiration, de l’étonnement, ou encore après un ordre ou un souhait. Le point d’interrogation, quant à lui, est indispensable à la construction de questions directes.

Sommaire

  • Le point d’exclamation
  • Le point d’interrogation
  • Bon à savoir !

Le point d’exclamation

On emploie le point d’exclamation pour donner une force inhabituelle à une phrase, pour s’exprimer avec emphase. Il vaut donc mieux éviter de l’utiliser dans les correspondances officielles. En le remplaçant par un simple point final, on supprime l’insistance et l’expression de l’émotion.

Le point d’exclamation est placé à la fin des phrases suivantes :

  • phrases exprimant l’exclamation, l’admiration (il ne s’agira pas nécessairement d’une phrase complète)
    Exemples :
    Pfui Teufel!Pfiou, au diable !
    Helau und Alaaf!Vive le carnaval !
    Der Heiland ist geboren!Le Sauveur est né !
  • phrases exprimant l’ordre et la demande
    Exemples :
    Nun sag schon!Allez, dis-moi !
    Gib mir das jetzt bitte sofort zurück!Rends-moi ça tout de suite, s’il te plaît !
    Bitte beachten Sie unsere Hausordnung!Veuillez respecter notre règlement intérieur !
  • formules d’appel et formules finales

    Exemples :
    Liebe Schülerinnen und Schüler! (formule d’appel)Chers élèves !
    Viele Grüße und schöne Ferien! (formule finale)Je t’embrasse et te souhaite de bonnes vacances !
  • phrases exprimant une grande émotion
    Exemples :
    Jetzt mach aber mal einen Punkt! (en colère)Tu n’as pas bientôt fini !
    Endlich sehe ich dich wieder, Junge! Nach so vielen Jahren! (ému)Je te revois enfin, mon garçon ! Après toutes ses années !

Le point d’exclamation après une phrase réduite à un mot

Ce cas est fréquent dans les publicités ou les mises en garde. On fait suivre un mot unique d’un point d’exclamation pour attirer l’attention du lecteur.

Exemples :
Neu!Nouveau !
Jetzt nochmals reduziert!Réduction supplémentaire !
Achtung!Attention !
Hochspannung! Vorsicht Lebensgefahr!Haute tension ! Attention, danger de mort !

On peut aussi placer un point d’exclamation en milieu de phrase lorsqu’il se rapporte à un mot précis, mais il faut alors l’écrire entre parenthèses. Cette technique n’est utilisée que dans la langue courante et dans les textes informels.

Exemples :
Er hat seinen uralten VW für 9.000 Euro (!) verkauft.Il a vendu son antique Volkswagen pour 9000 euros !
→ En allemand, le point d’exclamation se rapporte au groupe de mot 9000 euros.
Ich habe sie gefragt, ob sie mich heiraten will und sie hat mit vielleicht (!) geantwortet.Je lui ai demandé si elle voulait m’épouser et elle m’a répondu « peut-être » !
→ En allemand, le point d’exclamation se rapporte au groupe de mot peut-être.

Titres de livres et gros titres

Le point d’exclamation est parfois employé dans les titres de livres et dans la presse (gros titres).

Exemples :
Motus! (Jean Amila)
Neuer Vorstoß in der Irakkrise!Nouveau coup de boutoir dans la crise irakienne !

Attention !

En allemand, il n’y a pas d’espace insécable entre le dernier mot et le point d’exclamation.

Exemple :
Allemand : Ich habe die Sonnencreme vergessen!
Français : J’ai oublié la crème solaire !

Le point d’interrogation

Le point d’interrogation est toujours employé à la fin d’une question posée directement, peu importe qu’il s’agisse d’une interrogation partielle ou totale (voir le chapitre consacré aux questions).

Exemples :
Tante Irina und Onkel Eugen sind schon abgereist?Tante Irina et oncle Eugen sont déjà partis ?
Bist du dir sicher?Est-ce que tu es sûr ?
Wo sind sie denn hingefahren?Où sont-ils donc allés ?

Mais attention : Il ne faut pas mettre de point d’interrogation après une interrogation indirecte (voir le chapitre consacré aux questions indirectes).

Exemple :
Ich frage mich, wo sie hingefahren sind.Je me demande où ils sont allés.

Le point d’interrogation après un mot unique

Tout comme le point d’exclamation, le point d’interrogation peut être placé après un mot unique (par exemple : Was?) ou en milieu de phrase entre parenthèses s’il se rapporte à un seul mot.

Exemples :
Fritzi behauptet, die beste Mathearbeit der ganzen Klasse (?) geschrieben zu haben.Fritzi pense avoir écrit le meilleur devoir de maths (?) de toute la classe.
Herr Schnitzler will morgen (?) wieder zurück nach Wien fahren.Monsieur Schnitzler veut déjà rentrer à Vienne demain(?).

Titres de livres et gros titres

Le point d’interrogation est parfois employé dans les titres de livre et dans les gros titres de presse.

Beispiel:
Was tun? (Lenin)Que faire ? (Lénine)
Quo vadis? (Henryk Sienkiewicz)
Neuer Vorstoß in der Ukraine-Krise?Nouvelle offensive dans le conflit ukrainien ?

Attention !

En allemand, il n’y a pas d’espace insécable entre le dernier mot et le point d’interrogation.

Exemple :
Allemand : Hast du Sonnencreme dabei?
Français : Est-ce que tu as de la crème solaire ?

Bon à savoir !

Lorsqu’une phrase a un sens exclamatif et interrogatif (forte émotion), on peut combiner point d’interrogation et point d’exclamation.

Exemples :
Hast du eigentlich noch alle Tassen im Schrank?!Il te manque une case là-haut ?!
Das ist nicht dein Ernst, oder?!Tu n’es pas sérieux, non ?!