Les subordonnées participiales

Introduction

Les subordonnées participiales sont des propositions subordonnées construites avec le participe présent ou passé. Elles se rapportent toujours au sujet de la proposition principale.

Exemple

Die Haare gewaschen, griff Susi zu Föhn und Schere.

Den Föhn in der linken Hand haltend, schnitt Susi sich rechts die Haare ab.

Emploi

Les subordonnées participiales sont assez rares en allemand. On les trouve surtout dans les romans et nouvelles, mais également dans les discours.

On emploie les subordonnées participiales dans les phrases dont la propositions principale et la subordonnée ont le même sujet. Les subordonnées participiales permettent de raccourcir de longues subordonnées et donc de mettre au premier plan ce qui est dit dans la principale.

On peut construire des subordonnées participiales avec le participe présent et le participe passé.

  • Avec le participe présent, on exprime que les deux actions sont simultanées, elles ont lieu en même temps.
    Exemple :
    Den Föhn in der linken Hand haltend, schnitt Susi sich rechts die Haare ab.Tenant le sèche-cheveux dans la main gauche, Susi se coupe les cheveux de la main droite.

    Elle se sèche et se coupe les cheveux en même temps.

  • Avec le participe passé, on exprime que l’action de la subordonnée est antérieure à celle de la principale.
    Exemple :
    Die Haare gewaschen, griff Susi zu Föhn und Schere.Les cheveux lavés, Susi attrape le sèche-cheveux et les ciseaux.

    D’abord elle se lave les cheveux. Ensuite seulement elle prend le sèche-cheveux et les ciseaux.

Formation

  • Les subordonnées participiales allemandes n’ont pas de sujet propre. Le sujet de la principale est aussi le sujet de la subordonnée participiale.
  • Le verbe est transformé en participe et renvoyé à la fin de la proposition subordonnée.
  • Les éléments qui précisent le contexte temporel tombent. C’est le type de participe qui permet de reconnaître si l’action décrite dans la subordonnée participiale est antérieure (participe passé) ou simultanée (participe présent) à l’action décrite dans la principale.
    Exemples :
    Während Susi den Föhn in der linken Hand hielt, schnitt sie sich rechts die Haare ab.Pendant que Susi tenait le sèche-cheveux dans la main gauche, elle se coupa les cheveux de la main droite.
    → Den Föhn in der linken Hand haltend, schnitt Susi sich rechts die Haare ab.Tenant le sèche-cheveux de la main gauche, Susi se coupa les cheveux de la main droite.

    Simultanéité → Participe présent

    Nachdem sie die Haare gewaschen hatte, griff Susi zu Föhn und Schere.Après s'être lavé les cheveux, Susi prit le sèche-cheveux et les ciseaux.
    → Die Haare gewaschen, griff Susi zu Föhn und Schere. Les cheveux lavés, Susi prit le sêche-cheveux et les ciseaux.

    Antériorité → Participe passé

Formation du participe présent

On forme le participe présent en ajoutant la lettre d au verbe à l’infinitif.

Exemple :
föhnen → föhnendsécher – séchant (au séchoir)

L’unique exception est le verbe sein, auquel on insère également un e supplémentaire avant le n de l’infinitif.

Exemple :
sein → seiend

Formation du participe passé

On construit le participe passé des verbes réguliers avec ge…t et celui de la plupart des verbes irréguliers avec ge…en (voir la liste des verbes irréguliers).

Exemples :
föhnen → geföhntsécher – séché (au séchoir)
waschen → gewaschenlaver – lavé

Remarques

  • Les verbes forts et mixtes modifient leur radical pour former le participe passé.
    Exemples :
    gehen – gegangenaller – allé
    bringen – gebrachtapporter – apporté
  • Si le radical se termine en d/t, le participe passé des verbes irréguliers se termine en et.
    Exemple :
    warten – gewartetattendre – attendu
  • Les verbes dont l’infinitif se finit en ieren construisent leur participe sans ge.
    Exemple :
    studieren – studiertétudier – étudié
  • Les verbes à particule non séparable construisent leur participe sans ge (voir les verbes à particule séparable ou non séparable).
    Exemple :
    verstehen – verstandencomprendre – compris
  • Les verbes à particule séparable construisent leur participe en insérant ge après la particule (voir les verbes à particule séparable ou non séparable).
    Exemple :
    ankommen – angekommenarriver – arrivé

Afficher les commentaires »

Laissez un message