Subjonctif I et II – La conjugaison allemande

Qu’est-ce que le subjonctif en allemand ?

Le subjonctif (Konjunktiv) est un mode verbal allemand. Le mode d’un verbe indique la manière dont on considère le fait qu’il exprime. Le mode indicatif (Indikativ), par exemple, présente un fait comme certain ou vraisemblable, situé dans le réel. Le subjonctif au contraire est employé pour parler d’un fait ou d’une action dont la réalisation est incertaine car soumise à une condition ou une hypothèse. C’est le mode de l’éventualité et de l’iréel.

Exemples :
Wenn ich Zeit habe, helfe ich dir.Quand j’en aurai le temps, je t’aiderai. (indicatif)
= j’aurai du temps à un moment donné, c’est un fait certain
Wenn ich Zeit hätte, würde ich dir helfen.Si j’en avais le temps, je t’aiderais. (subjonctif)
= je n’ai pas le temps de t’aider mais j’imagine ce qui se passerait si la situation était différente, il s’agit donc d’un fait iréel

Il y a deux types de subjonctif : Le subjonctif I (Konjunktiv I) est peu employé, on l’utilise principalement pour retranscrire des paroles au discours indirect à l'écrit ou à l’oral, notamment dans la presse ou aux informations TV ou radio. En revanche, l’emploi du subjonctif II (Konjunktiv II) est courant puisque celui-ci permet d’exprimer des souhaits, des suppositions, des demandes polies ou des scénarios hypothétiques (notamment dans les propositions conditionnelles).

Apprends tout ce qu’il faut savoir sur le subjonctif en allemand dans cette leçon de grammaire puis teste tes nouvelles connaissances grâce à nos exercices interactifs en bas de page.

Qu’est-ce que le subjonctif II ?

Le subjonctif II (Konjunktiv II) est un mode verbal allemand employé pour exprimer le caractère irréel ou imaginaire (non réalisé ou non réalisable) de l’énoncé. Ainsi, on utilise le subjonctif II pour un souhait, une suggestion, une supposition, une demande polie, un fait éventuel ou hypothétique. L’emploi du subjonctif II est proche de celui de notre conditionnel.

On rencontre le subjonctif II dans des formules courantes telles que ich hätte gern …, ich möchte …, ich würde gern … que l’on peut traduire par j’aimerais …

Exemple

Ich wünschte, ich hätte einen Plan für nach meinem Studium. Ich weiß gar nicht, was ich machen möchte.

Vielleicht könntest du erst mal ein Jahr freinehmen?

Das würde ich gern machen. Wenn ich ein Jahr frei hätte, würde ich die Welt bereisen.

Das wäre schön! Ich hätte gern so ein Auslandsjahr gemacht, aber ich hatte nie die Chance.

Die Planung wäre bestimmt kompliziert. Ich wüsste nicht, wo ich anfangen sollte!

Meine Schwester hat ein Auslandsjahr gemacht. Du könntest mir ihr sprechen.

Stimmt! Hätte ich nur früher daran gedacht. Würdest du mir ihre Telefonnummer geben?

Na klar! Sie würde sich bestimmt freuen, dir zu helfen.

Quand employer le subjonctif II ?

En allemand, on emploie le subjonctif II dans les cas suivants :

  • souhait (irréel du présent)
Exemples :
Ich wünschte, ich hätte einen Plan.J’aimerais avoir un plan.
Das würde ich gern machen.J’aimerais beaucoup faire ça.
Exemples :
Dann könnte ich die Welt bereisen.Je pourrais alors faire le tour du monde.
Wenn ich ein Jahr frei hätte, würde ich die Welt bereisen.Si je prenais une année sabbatique, je ferais le tour du monde.
  • formulations ou questions particulièrement polies
Exemple :
Würdest du mir ihre Telefonnummer geben?Tu voudrais bien me donner son numéro de téléphone ?
  • suggestion
Exemple :
Vielleicht könntest du ein Jahr freinehmen.Peut-être pourrais-tu prendre une année sabbatique.
  • supposition
Exemples :
Die Planung wäre bestimmt kompliziert.L’organisation serait sans doute compliquée.
Sie würde sich freuen, dir zu helfen.Cela lui ferait plaisir de t’aider.
  • discours indirect, lorsqu’il n’est pas possible d’employer le subjonctif I (voir également le discours indirect)
Exemple :
Unser Lehrer sagt, wir müssten noch viel lernen.Notre professeur dit que nous devons encore beaucoup apprendre.
  • regret ou scénario hypothétique dans le passé (passé du subjonctif II)
Exemple :
Hätte ich nur früher daran gedacht!Si seulement j’y avais pensé plus tôt !

Comment conjuguer les verbes allemands au subjonctif II ?

Le subjonctif II a deux temps : le présent et le passé. On choisira l’un ou l’autre de ces temps en fonction de la situation : le fait exprimé par le verbe est-il ancré dans la situation présente ou bien fait-il référence au passé ?

Exemples :
Ich würde dir helfen.Je t’aiderais. (présent du subjonctif II)
situation présente
Ich hätte dir geholfen.Je t’aurais aidé. (passé du subjonctif II)
situation passée imaginée comme dífférente

Présent du subjonctif II : würde + infinitif

Pour conjuguer la plupart des verbes au présent du subjonctif, on utilise l’auxiliaire werden au subjonctif (würde) suivi de l’infinitif du verbe principal.

Personne Forme de
werden
Infinitif
ich würde

helfen

schreiben

anrufen

fahren

du würdest
er/sie/es würde
wir würden
ihr würdet
sie/Sie würden

Présent du subjonctif II : haben, sein et les verbes modaux

Pour les verbes haben et sein ainsi que pour les verbes modaux, la conjugaison du subjonctif II au présent est différente : on le forme à partir du prétérit du verbe auquel on ajoute un Umlaut.

Personne Subjonctif II
sein haben müssen können dürfen brauchen wissen wünschen
ich wäre hätte müsste könnte dürfte bräuchte wüsste wünsche
du wärst hättest müsstest könntest dürftest bräuchtest wüsstest wünschest
er/sie/es wäre hätte müsste könnte dürfte bräuchte wüsste wünsche
wir wären hätten müssten könnten dürften bräuchten wüssten wünschen
ihr wärt hättet müsstet könntet dürftet bräuchtet wüsstet wünschet
sie/Sie wären hätten müssten könnten dürften bräuchten wüssten wünschen

Attention : les verbes modaux sollen et wollen ne prennent pas de Umlaut au présent du subjonctif II, ils ont donc une forme identique au subjonctif II et au prétérit (ich sollte/wollte, du solltest/wolltest, er/sie/es sollte/wollte, wir sollten/sollten, ihr solltet/wolltet, sie sollten/wollten).

Info

De nombreux verbes irréguliers peuvent être conjugués sur le modèle des verbes sein, haben et des verbes modaux au présent du subjonctif II, c’est-à-dire sur la base du prétérit du verbe auquel on ajoute ou non un Umlaut (cela dépend du verbe).

Exemples :
kommen – ich käme
gehen – ich ginge

Mais la conjugaison avec würde tend à remplacer cette manière de conjuguer les verbes au présent du subjonctif. C’est celle qui est le plus couramment employée.

Exemples :
Ich käme gern zur Party. = Ich würde gern zur Party kommen.J’aimerais beaucoup venir à la fête.
Ich ginge mit dir, aber ich habe keine Zeit. = Ich würde mit dir gehen, aber ich habe keine Zeit.Je viendrais avec toi, mais je n’en ai pas le temps.

Passé du subjonctif II : hätte/wäre + participe passé

Pour exprimer un regret ou parler d’une situation irréelle/imaginaire dans le passé, on utilise l’auxiliaire sein ou haben au subjonctif II suivi du participe passé du verbe principal. Cette forme est comparable à notre conditionnel passé.

Personne Subjonctif II
haben
Participe passé
ich hätte

gesagt

geschrieben

angerufen

geholfen

du hättest
er/sie/es hätte
wir hätten
ihr hättet
sie/Sie hätten
Personne Subjonctif II
sein
Participe passé
ich wäre

gekommen

gegeangen

gefahren

gewesen

du wärst
er/sie/es wäre
wir wären
ihr wärt
sie/Sie wären

Passé du subjonctif II : verbes modaux

Pour conjuguer les verbes modaux au passé du subjonctif II, on utilise le modèle suivant :

forme conjuguée de hätte + infinitif du verbe principal + infinitif du verbe modal.

Exemples :
Du hättest gehen können.Tu aurais pu partir.
Wir hätten das sehen müssen.Nous aurions dû voir cela arriver.

Qu’est-ce que le subjonctif I ?

Le subjonctif I (Konjunktiv I) est essentiellement employé dans le discours indirect à l'écrit ou à l’oral, notamment dans la presse ou aux informations TV ou radio.

Exemple :
Discours direct : Er sagte: „Ich habe kein Interesse an den Diamanten.”Il a dit : « Les diamants ne m’intéressent pas. »
Discours indirect : Er sagt, er habe kein Interesse an den Diamanten.Il a dit que les diamants ne l’intéressaient pas.

Le subjonctif I permet au locuteur de se distancier des paroles qu’il rapporte.

Quand employer le subjonctif I ?

Le subjonctif I est assez peu employé. On le trouve dans :

  • le discours indirect lorsque celui-ci est employé dans les médias (presse, informations), à l’écrit ou dans un langage soutenu. En langage courant, on utilise l’indicatif pour rapporter des paroles au discours indirect.
Exemple :
Aux informations : Er sagte, er habe kein Interesse an den Diamanten.Il a dit que les diamants ne l’intéressaient pas.
Dans le langage courant : Er sagte, er hat kein Interesse an den Diamanten.
  • certaines expressions idiomatiques.
Exemple :
Es lebe die Freiheit! Vive la liberté !

Comment conjuguer les verbes allemands au subjonctif I ?

La seule forme du subjonctif I employée aujourd’hui est la 3e personne du singulier. Elle se conjugue en supprimant simplement le -n de l’infinitif.

Exemples :
haben – er habe
sehen – er sehe
können – er könne

Seul le verbe sein possède des formes propres à toutes les personnes au subjonctif I : ich sei, du sei(e)st, er sei, wir seien, ihr sei(e)t, sie seien.

Exemple :
Er sagte, sie seien im Kino.Il a dit qu’ils/elles étaient au cinéma.

Le subjonctif I a quatre temps : le présent (que nous venons de décrire), le parfait (sei oder habe + participe passé), le futur I (werde + infinitif) et le futur II (werden + participe passé + sein ou haben à l’infinitif).

Exemples :
er sei gegangen/er habe gesagt (parfait)
er werde gehen (futur I)
er werde gegangen sein/er werde gesagt haben (futur II)

Employer le subjonctif II à la place du subjonctif I

La langue allemande préfère employer le subjonctif II :

  • à la 1re personne du singulier et aux 1re et 3e personnes du pluriel (ich/wir/sie) car le subjonctif I ne se distingue absolument pas de l’indicatif présent.
Exemples :
haben – ich habe, du habest, er habe, wir haben, ihr habet, sie haben
Er sagt, sie haben kein Zeit. → Er sagt, sie hätten keine Zeit.Il dit qu’ils n’ont pas le temps.
sehen – ich sehe, du sehest, er sehe, wir sehen, ihr sehet, sie sehen
Er sagt, sie sehen nach. → Er sagt, sie würden nachsehen.Il dit qu’ils vont voir.
  • à la 2e personne du singulier et du pluriel (du/ihr) pour mieux faire la différence d’avec l’indicatif.
Exemple :
Du sagst, du habest keine Zeit. → Du sagst, du hättest keine Zeit.Tu dis que tu n’as pas le temps.